La famille du Cent-Quart

Aller en bas

La famille du Cent-Quart

Message par Frédéric H le Jeu 28 Sep - 18:35

Le caractère des Humbert
Humbert se caractérise par son idéalisme.
Introverti, souvent timide, il lui arrive pourtant de briller en société.
Sa droiture et sa franchise sont très appréciées.
Ayant gardé son âme d'enfant, il a une vision très utopiste de la vie.
Ouaip! c'est pas facile tous les jours!  Laughing

Le clan des Humbert à Ménilmuche (Ménilmontant Paris 20)...

- Louis et Blanche (née Caron) les parents qui ont quitté la rue des Prairies ayant obtenu un appartement au premier étage de l'escalier 24 tout au fond de la Cité Bonnier en contrebas des deux séries d'escaliers... c'était en 1925 ou 26.
- Leurs garçons : Emile ou Edmond? (Mimile), Georges (Jojo), Raymond, Louis (P'tit Louis), Gabriel (Mickey), Camille... et un septième garçon qui les rejoindra, adopté par la famille, mais dont je ne me rappelles plus le nom, peut-être Edmond justement d'où la confusion de prénom avec Mimile.
- Leurs filles : Henriette (Pépée), Hélène (ma seconde maman chérie, "maman Lène"), Mathilde (Titide), Émilienne (Nenette), et la petite dernière, née en 1924 rue des Prairies, ma petite maman chérie... Germaine (Mémène ou Minou). Sans compter une fille décédée à la naissance.

N'oublions pas nos racines à tous, la Cité Bonnier, le Cent-Quart :

140 rue de Ménilmontant (20ème), une immense citée (surnommée le cent quart) de trente escaliers, six étages sans ascenseur où tous les genres d'individus étaient mélangés, des gens biens, des flics, des gangsters… là où Edith Piaf venait chanter dans les cours, là où naîtront les fameux "Blousons Noirs" dans les années 60.



Dernière édition par Frédéric H le Ven 29 Sep - 12:43, édité 7 fois
avatar
Frédéric H
Admin

Messages : 59
Date d'inscription : 28/09/2017
Age : 57
Localisation : Bretagne

Voir le profil de l'utilisateur http://clan-humbert-paris20.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: La famille du Cent-Quart

Message par Frédéric H le Jeu 28 Sep - 18:35

C'est aussi là, escalier 26 ou 28, qu'est né mon père, Marcel Gibert, surnommé aussi "Mickey" en raison de sa manie de dessiner des crobarts sur les nappes en papier des restaurants... je t'aime papa.


Dernière édition par Frédéric H le Jeu 28 Sep - 18:38, édité 1 fois
avatar
Frédéric H
Admin

Messages : 59
Date d'inscription : 28/09/2017
Age : 57
Localisation : Bretagne

Voir le profil de l'utilisateur http://clan-humbert-paris20.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: La famille du Cent-Quart

Message par Frédéric H le Jeu 28 Sep - 18:36

Louis François Auguste Humbert et Blanche Caron: Je n'ai pas connu le Grand-Père, mais ce patriarche d'une famille d'ouvriers était descendant d'italiens de Turin ou de Milan.
Son père dont on dit qu'il était militaire dans l'armée de Napoléon III, aurait choisit de se faire naturaliser français après sa démobilisation. Quand à Blanche, la Grand-Mère (Mémé), elle est décédée dans l'appartement en 1966, j'avais tout juste 5 ans.

Des images fugaces me rappellent ce jour là. Maman Lène, (la dernière avec Nenette à toujours habiter ici avec son mari, Gerard Jolivet, tonton "John Wayne", et ses trois enfants, Danielle, Muguette et Gilles) m'avait éloigné du salon où la chambre de Mémé avait été installée. Comme d'habitude, on était passé chez Totor et Yvonne qui tenaient la crèmerie en face du Cent-Quart, juste à côté du square. Totor m'avait donné un demi-sel, comme d'hab, que je dégustai lentement... puis certainement un tour chez les autres commerçants de la rue de Menilmontant car je me rappelle avoir mangé un citron.

L'image qui me vient ensuite, c'est la "chambre" de Mémé, ma main est toujours dans celle de maman Lène, dernière image floue de ma grand-mère allongée sur son lit, éclairée par la faible lumière venant de la fenêtre d'angle... ou bien d'un lit vide et refait.

La grand-mère et son franc parlé, sa joie de vivre et ses chansons réalistes ou comiques qu'elle fredonnait régulièrement affairée dans sa cuisine ("Trabaja la mouquère, pose ton cul sur la soupière!" qu'est-ce qu'on pouvait rire avec elle, plongés dans la bassine en fer blanc qui nous servait de baignoire Very Happy


Dernière édition par Frédéric H le Ven 29 Sep - 16:01, édité 3 fois
avatar
Frédéric H
Admin

Messages : 59
Date d'inscription : 28/09/2017
Age : 57
Localisation : Bretagne

Voir le profil de l'utilisateur http://clan-humbert-paris20.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: La famille du Cent-Quart

Message par Frédéric H le Jeu 28 Sep - 18:38

Georges (Jojo): est mort lorsque l'aviation alliée a bombardé la prison où il séjournait. En effet, le Jojo traficotait sous les yeux des boches et de la police française pour améliorer l'ordinaire et, quand les flics venaient le chercher, il s'enfuyait par les larges corniches ou bien par le réseau de caves. Un de ses co-détenus a dit à la famille qu'il est mort du fait d'avoir fait demi-tour lors de leur fuite pour sauver un gars prit dans les flammes. Légende ou réalité, je ne saurai le dire mais c'est bien dans l'esprit de la famille. Il n'a pas eu d'enfant.
avatar
Frédéric H
Admin

Messages : 59
Date d'inscription : 28/09/2017
Age : 57
Localisation : Bretagne

Voir le profil de l'utilisateur http://clan-humbert-paris20.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: La famille du Cent-Quart

Message par Frédéric H le Jeu 28 Sep - 18:39

Raymond le footballeur: Gardien de but et passionné de football, un mauvais coup de pied l'a diminué à jamais. Il n'avait plus toute sa tête et ses crises d'angoisses pouvait être violentes. Il est mort lors de l'une d'elle, place Gambetta, matraqué à mort par la flicaille. Il n'a pas eu d'enfant.
avatar
Frédéric H
Admin

Messages : 59
Date d'inscription : 28/09/2017
Age : 57
Localisation : Bretagne

Voir le profil de l'utilisateur http://clan-humbert-paris20.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: La famille du Cent-Quart

Message par Frédéric H le Jeu 28 Sep - 18:41

Emile "Mimile" (Nenette me disait qu'en fait il s’appelait Edmond): le grand gaillard au rire ravageur qui, lors des repas de famille, assurait une ambiance du tonnerre par ses blagues et ses chants. Mimile, le sportif accompli, haltérophile et motard dans l'âme. Mimile et sa Paulette (une des femmes les plus douce qu'il m'ait été donné de rencontrer), la "Grosse Paulette" comme on l'appelait, Paulette Bourdaudhui. Mimile, chef de la station de métro de la Porte des Lilas, Gardien de la piscine des Tourelles... Souvent les enfants se plaignent des repas de famille, pour nous c'était une fête Wink. Mimile et Paulette, décédés fin des années 70 ou début 80 si mes souvenirs sont exacts, habitaient Porte des Lilas. Avec maman, on était domiciliés aux Lilas, juste derrière le périph, 93 avenue Pasteur où maman avait acheté un petit appart d'une pièce cuisine. On leur rendait souvent visite.Ils n'ont pas eu d'enfant.
avatar
Frédéric H
Admin

Messages : 59
Date d'inscription : 28/09/2017
Age : 57
Localisation : Bretagne

Voir le profil de l'utilisateur http://clan-humbert-paris20.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: La famille du Cent-Quart

Message par Frédéric H le Jeu 28 Sep - 18:43

Louis "P'tit Louis": que je n'ai pas connu non plus, mais longtemps j'ai porté un médaillon renfermant sa photo de boxeur autour du cou... j'étai fier de mon tonton boxeur qui avait été victime du STO pendant l'occupation. Malheureusement, il est décédé de la tuberculose avant ma naissance. Marié à Denise, que j'ai bien connu dans mon enfance, ils nous ont donné deux adorables cousines, Sylviane et Liliane.
avatar
Frédéric H
Admin

Messages : 59
Date d'inscription : 28/09/2017
Age : 57
Localisation : Bretagne

Voir le profil de l'utilisateur http://clan-humbert-paris20.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: La famille du Cent-Quart

Message par Frédéric H le Jeu 28 Sep - 18:44

Gabriel "Mickey": je me souviens de lui comme d'un feu-follet, petit et tonique, toujours souriant à la voix rauque d'avoir trop rigolé. Mickey qui m'a expliqué, dans la cuisine du Cent-Quart, pourquoi le petit garçon de la boîte de sel Cerebos courait après une poule... en échange, je devais terminer mon assiette. haha!!! Je l'adorais ce tonton, c'était un rayon de soleil Smile Mon fils Brian me fait penser à lui par moment, mais il faut dire qu'il me fait aussi penser à mon père et à sa propre mère (je t'aime fiston). Marié à Odette, il ont eu deux enfants: André et Nicole. Ils avaient pris un autre appartement au Cent-Quart... au fond de la cour à droite. Mickey y est décédé dans son sommeil (dans les années 70?) avec sur son visage l'ébauche d'un sourire...
avatar
Frédéric H
Admin

Messages : 59
Date d'inscription : 28/09/2017
Age : 57
Localisation : Bretagne

Voir le profil de l'utilisateur http://clan-humbert-paris20.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: La famille du Cent-Quart

Message par Frédéric H le Jeu 28 Sep - 18:44

Camille: qui reste pour moi le tonton le plus calme et le plus effacé du monde. Sa bonté naturelle se lisait sur son visage, son sourire était d'une douceur extrême... là, c'est mon grand Geoffrey qui me le rappelle, mon Joe (je t'aime fiston). Mon petit tonton, je regrette de ne pas être passé te voir dans ta banlieue d'Ormesson avant que tu nous quitte. Marié à Paule, ils ont eu 3 enfants: Christiane, Bernard (Bibiche) et Alain. Camille est décédé au début des années 2000 je penses.
avatar
Frédéric H
Admin

Messages : 59
Date d'inscription : 28/09/2017
Age : 57
Localisation : Bretagne

Voir le profil de l'utilisateur http://clan-humbert-paris20.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: La famille du Cent-Quart

Message par Frédéric H le Jeu 28 Sep - 18:45

?: Quand au dernier des garçons, celui que la famille a adopté comme l'un des siens à part entière durant l’occupation, c'est le trou noir de mon côté...help!

AU TOUR DES FILLES A PRESENT


Dernière édition par Frédéric H le Mer 4 Oct - 15:42, édité 1 fois
avatar
Frédéric H
Admin

Messages : 59
Date d'inscription : 28/09/2017
Age : 57
Localisation : Bretagne

Voir le profil de l'utilisateur http://clan-humbert-paris20.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: La famille du Cent-Quart

Message par Frédéric H le Jeu 28 Sep - 18:46

Henriette "Pépée": L'intelligence faite femme, l'intellectuelle de la famille dont la bibliothèque n'égalait que l'immensité de sa culture... voilà ce qui me vient à l'esprit quand je pense à la fille aînée des Humbert. Je n'ai qu'un vague souvenir d'elle qui est morte d'une tumeur au cerveau... bien entendu, les médecins toujours au top étaient persuadés qu'elle était devenue folle avant de s’apercevoir qu'elle était simplement malade. Pépée, que ma mère admirait véritablement, son modèle. Pépée, mariée à Eugène Colin, ont eu une unique enfant, c'est ma cousine Simone qui a complètement disparue dans les années 70. Elle était passée à la maison quand nous habitions dans le Val d'Oise, donc en 75 ou 76, en disant à ma mère que son mari voulait se débarrasser d'elle en l'envoyant en asile psychiatrique... décidément... elle est retournée à Tours où ils étaient établis depuis toujours et ensuite... plus de nouvelles Sad Ils ont eu deux enfants, Martine et Dominique.


Dernière édition par Frédéric H le Ven 29 Sep - 12:50, édité 1 fois
avatar
Frédéric H
Admin

Messages : 59
Date d'inscription : 28/09/2017
Age : 57
Localisation : Bretagne

Voir le profil de l'utilisateur http://clan-humbert-paris20.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: La famille du Cent-Quart

Message par Frédéric H le Jeu 28 Sep - 18:52

Hélène et Gemaine "Mèmène": Mes mamans chéries. Ma "maman Lène". Celle qui m'a sauvé des griffes des médecins de l'hôpital Tenon qui profitaient du fait que ma mère soit seule (mon père ne m'ayant pas reconnu) pour tester toute une batterie de nouveaux médicaments sur son nouveau né qui était pourtant arrivé dans ce monde en pleine santé... du Zola, du Hugo... à peine croyable dans cette France du xxème siècle (quoi que...). D'ailleurs j'ai une pensée émue pour le jeune médecin qui a remué ciel et terre pour me sauver la vie alors que le médecin de famille, le Dr David, refusait de bouger une oreille.

Maman Lène qui me gardait donc au 140 (au début avec ma grand-mère) pendant que ma mère travaillait dans une boite de transport située à République juste au dessus du Club "Le Gibus". Par la suite, tombé réellement malade car affaibli par tous ces traitements, je me suis retrouvé en préventorium en Corrèze (de 6 à 7 ans) puis à mon retour, ma mère avait acheté un appartement aux Lilas où je l'ai rejoint  (4e étage, fond du couloir à droite au 98 Avenue Pasteur). Mais toujours, on se rendait au 140 ou rue des Amandiers chez Titide et Adrien, parfois chez Mimile et Paulette Porte des Lilas.

Avec toute cette "famille proche" on allait en week-end ou en vacance à Chamigny Larrue, au dessus de la Ferté Sous Jouarre (77). Le terrain avait été acheté par ma mère et son mari (mariés en 1946 et divorcés en 1958), Eugène (Gégène) Léon Vignal, le meilleur pote de Gérard, mari d'Hélène. A leur divorce, ils ont revendu aux Jolivet qui ont commencés à construire (Gilles, leur fils c'est établi là-bas d'ailleurs avec sa petite famille).

Maman Lène, la tigresse dont on ne pouvait impunément s'en prendre aux petits sans subir son courroux (les flics de Gambetta s'en souviennent). Un véritable "chef de famille", de toute la famille, mais une mère, une sœur, une tante aimante et adorable... et d'une grande beauté. Bref un caractère bien trempé.

Le quatuor Hélène/Gérard, Germaine/Eugène était inséparables... jusqu'au divorce de ma mère en 1958. Ma mère qui, à 36 ans, a croisé un beau jour, Place Gambetta, un vieux copain perdu de vue... mon père, Marcel dit "Mickey", dont la famille avait quitté le 140 pour vivre à Pigalle quand il avait 17 ans et dont la mère était une des meilleures amies de mémé. Mon père, marié plus ou moins de force avec une femme qu'il n'aimait pas plus que çà (c'était réciproque) mais avec qui il avait "fauté". La naissance de sa fille (que je ne connais pas, ni de vue ni de nom, comme aucun des membres de sa famille) avait naturellement imposé ce mariage aux deux adolescents... il aura d'ailleurs une autre fille, avec une autre femme, une suédoise je crois. Sacré Papa! Cette fille, Carole, est née la même année que moi et est devenue fan de moto, allant tourner sur le Circuit Carole justement. Je ne l'ai jamais connue non plus Sad

Pour en revenir à maman Lène, elle eu tout d'abord une fille avec Maurice Hedin, un beau jeune homme du 140. Cette première fille c'est Danielle, la "yéyé flegmatique et mystérieuse", son portrait craché.

Puis avec tonton Gérard (René Jolivet dit "Gerard" que j’appelai par moments tonton "John Wayne" car il en avait la prestance) ils ont eu deux autres enfants. Muguette tout d'abord (et là c'est ma fille Alix qui me la rappelle... je t'aime ma fille), et Gilles qui reprendra le surnom de "Gégène". Gilles, mon modèle, le rocker au cheveux longs et sa bande de motards du 140... voilà mes trois "frères et soeurs".

Maman Lène, décédée d'un cancer en 1976... à cette annonce je me suis effondré bien que préparé.

Ma p'tite maman, Mémène ou Minou pour les intimes. La petite dernière, douce, intelligente, réservée et courageuse comme pas deux, pour qui la famille s'écrivait avec un grand "F". Ma petite maman qui voulait un enfant et qui l'a eu... mais qu'est-ce qu'elle en à bavé.. je suis désolé ma p'tite maman d'avoir été si peu à la hauteur de tes espérances. Désolé d'avoir toujours été en conflit avec d'un côté cette soif d'apprendre et tant d'amour à donner et de l'autre ce besoin de liberté hérité de mon "titi" de père: le "Sirop de la Rue". J'étais et suis resté malheureusement un "égoïste malgré moi", pourtant j'ai toujours lutter contre cette fâcheuse tendance crois moi. Ma petite maman nous à quitté, des suites d'un cancer, au printemps 2001. Je t'aime maman ❤️

Le 98 Ave Pasteur aux Lilas (93) où j'ai habité avec maman jusqu'en 1975
L'immeuble est toujours présent, la porte d'entrée (noire) est toujours la même, à part les emplacements pour voitures, rien n'a vraiment changé. La porte verte à côté, c'était chez les Ben Kaci, Hassein et Hocine, mes potes jumeaux.


Dernière édition par Frédéric H le Dim 8 Oct - 15:33, édité 17 fois
avatar
Frédéric H
Admin

Messages : 59
Date d'inscription : 28/09/2017
Age : 57
Localisation : Bretagne

Voir le profil de l'utilisateur http://clan-humbert-paris20.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: La famille du Cent-Quart

Message par Frédéric H le Jeu 28 Sep - 18:55

Mathilde "Titide" ou "Tata Ti": Mathilde, l'une des "Trois Grâces" comme mon espiègle de père appelait ma mère et ses deux sœurs, Mathilde et Émilienne (Nenette). Mathilde qui n'avait pas la langue dans sa poche et qui ne s'en laissait pas compter. Ce petit bout de femme virevoltant était pleine d'une énergie contagieuse.

Ce qui me fait penser le plus à ma "Tata Ti", c'est le gigot du dimanche rue des Amandiers. Nos jeux avec mes cousins, le circuit 24 et Zorro où on se courait après dans tout l'appart. Ces dimanches où par la suite, devenus plus grands, son fils Didier me faisait découvrir les Pink Floyd ou Deep Purple, alors que je n'écoutais pratiquement que l'"Idole des Jeunes" si cher à mon cousin le Rocker.

Ces dimanches où son fils Philippe, l'ingénieur aux airs de son presque homonyme Gérard Philippe, nous faisait découvrir le "Pong" sur la télé ou bien son portrait imprimé sur un ordinateur de l'époque fait uniquement de chiffres.

Laurette, sa fille, dont la joie de vivre illuminait la maison et à qui on aimait chanter la fameuse chanson de Michel Delpêche... "c'était bien, chez Laurette euuuuuhhhh!!!!!" Smile.

Les parties de Cluedo, les films de Sherlock Holmes en noir et blanc...

Titide était avant avec Maurice Gérard, Tonton "Ptit Blond" que j'adorais. C'est lui le père de Philippe. P'tit Blond, menuisier de la rue des Cascades où a été tourné "Casque d'Or" en 52. P'tit blond qui m’asseyait sur ses genoux pour que je pose les mains sur le volant de sa 2 Pattes, P'tit Blond qui à toujours été l'ami de la famille, présent aux noëls et aux jours de l'an fêtés au 140...

Puis Tonton Adrien (Adrien Houth), le père de Laurette et de Didier, au "flegme britannique" impressionnant...

Au sujet de Philippe Gérard justement, une petite anecdote qui m'est restée de ces repas de familles: ses deux meilleurs potes à l'époque s’appelaient respectivement Dupont et Durand, truc de dingues, surtout quand les flics leur demandaient leurs identités : "Dupont, Durand et Gérard Philippe!"... tronches des flics...

Pour en revenir à ma petite Tata Ti, elle nous à quitté je crois en 2007 ou 2008, peut avant ma séparation d'avec ma femme Valérie (saloperie de crise de la quarantaine Crying or Very sad )


Dernière édition par Frédéric H le Ven 29 Sep - 16:30, édité 2 fois
avatar
Frédéric H
Admin

Messages : 59
Date d'inscription : 28/09/2017
Age : 57
Localisation : Bretagne

Voir le profil de l'utilisateur http://clan-humbert-paris20.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: La famille du Cent-Quart

Message par Frédéric H le Jeu 28 Sep - 18:57

Émilienne "Tata Nenette": Ah! Tata Nenette, la "maman gâteau" de tous les enfants de la famille, celle qui a rempli le rôle de grand-mère pour la majorité d'entre nous.

Nenette, une fête pour les enfants. Nenette qui aimait à dire "je suis longue à table, pas parce-que je suis gourmande, non!... je suis juste "Gourmet"! et de partir dans ce rire inimitable qui ponctuait la plupart de ses phrases, la main sur le cœur et le menton bien haut.

Nenette avec qui j'allais de nuit faire faire un tour à "Belle", la gentille petite chienne blanche qui avait remplacé "Voyou" le berger de la famille du 140.

Nenette qui est restée longtemps au Cent-Quart avant de prendre un appartement dans le XVIIIème. Nenette que maman allait cherché à Paris très souvent quand on habitait dans le Val d'Oise.

Nenette, qui avec Titide et Mémène formaient le trio des "Trois Grâces" ou des "Sœurs Sourires" d'après mon père... haha! 'acré Mickey et son langage imagé tout droit sortit d'un film d'Audiard!

Nenette, toujours présente.... A la fin de sa vie, elle qui aimait tant la famille qu'elle en tapissait ses murs de photos, ne voyait plus guère que Dominique et moi qui habitions encore en région parisienne... elle fut la dernière du Clan à s'éteindre sans avoir eu d'enfant, atteinte d'une leucémie, en 2013... Bisous ma petite tata chérie Sad
avatar
Frédéric H
Admin

Messages : 59
Date d'inscription : 28/09/2017
Age : 57
Localisation : Bretagne

Voir le profil de l'utilisateur http://clan-humbert-paris20.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: La famille du Cent-Quart

Message par Frédéric H le Jeu 28 Sep - 18:58

Je vous aime, même si la vie nous a séparé, je penses toujours à vous tous... Bébé Dic. I love you
avatar
Frédéric H
Admin

Messages : 59
Date d'inscription : 28/09/2017
Age : 57
Localisation : Bretagne

Voir le profil de l'utilisateur http://clan-humbert-paris20.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: La famille du Cent-Quart

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum